post production photo portrait

La post production en photo

Si vous avez regardé notre article sur le budget moyen d’un photographe, vous avez sans doute remarqué qu’environ 24% du temps de travail est dédié au post traitement / post production. C’est une compétence indispensable pour les photographes amateurs et professionnels qui souhaitent obtenir des images comme ils les imaginent lors de la prise de vue.

Dans cette article nous y aborderons des notions importantes et des ressources pour aller plus loin dans ce sujet passionnant ! Nous n’expliquerons cependant pas comment apprendre à utiliser les outils, ça sera le sujet d’autres articles de blog.

portrait jeune femme fond jauneportrait femme rire

Pourquoi faire de la post production ?

Avant d’expliquer comment se déroule le post traitement il est important d’expliquer pourquoi nous post-traitons :

  • Donner un style à une image : il n’est pas toujours possible de créer complètement l’ambiance souhaitée dès la prise de vue, la post production va nous le permettre !
  • Faire des corrections de peau (rougeur, bouton, cerne…), dans notre cas nous ne corrigeons pas ce qui n’est pas temporaire (cicatrice,  grain de beauté…)
  • Corriger une surexposition ou une sous exposition de l’image ; une erreur d’exposition peut arriver à tout le monde, ça serait dommage de mettre à la corbeille une image pour ça !
  • Recadrer : Les appareils d’aujourd’hui proposent généralement au minimum 24 megapixel, ce qui est équivalent à une résolution de 6000×4000… Ce qui permet, entre autre, de peaufiner son cadrage si besoin !
  • Corriger des défauts optiques : Les objectifs ont parfois tendance à créer des des déformations géométriques ou distorsions (surtout les grands angles) ou des aberrations chromatiques, les logiciels permettent de corriger ça en quelques clics !

Post traiter, c’est tricher ?!

Lancer de tomates en vue !

Certains photographes, généralement issus de l’argentique, considèrent la post production comme de « la triche ».

De notre point de vue le débat n’a pas lieu d’être : certaines intentions d’images ne peuvent pas être reproduites sans post production !

J’ai déjà entendu l’argument qui voudrait faire croire que ça rend le métier de photographe plus facile ou tout automatique, c’est tout le contraire : Trouver son intention et arriver à la mettre en pratique en post production demande énormément d’apprentissage devant son écran pour être bien maitrisé et compris !

Les presets :

Un preset est un ensemble de traitement appliqué à une image. Il permet un gain de temps important lors d’un travail sur une série d’image similaires comme lors de reportage de mariage.

Il est possible de créer ses propres presets (bien!) ou d’en acquérir sur internet, gratuit ou payant (moins bien!).

-2ième lancer de tomates en vue –

Attention : Il est quasiment inutile d’en faire l’acquisition en espérant avoir le même rendu pour vos images :

Un preset est créé à partir d’une photo d’un appareil, un objectif, une situation, une ambiance et avec une lumière qui lui est propre !

Il peut néanmoins être intéressant d‘analyser les paramètres qui sont affectés par un preset qui vous plait pour comprendre comment il produit ce rendu.

Un preset peut également être une source d’inspiration si nous n’arrivons pas à trouver d’inspiration ou emmener notre image vers ce qu’on veut.

L’importance cruciale du RAW

Les appareils photos numériques vous proposent d’entregistrer votre fichier en format JPEG et/ou RAW. Si vous souhaitez exploiter au maximum les capacités de votre appareil et vous intéresser à la post production, il est impératif de choisir le format RAW.

Ce format contient toutes les informations qui ont pu être emmagasinées par le capteur de votre appareil lors de la prise de vue, c’est toutes ces données qui vont vous permettre de travailler votre photographie sur ordinateur, contrairement au JPEG qui lui est un traitement de l’image appliqué par votre appareil photo selon son profil d’image, et qui n’offre quasiment aucune latitude de développement.

L’image que vous visualisez à l’arrière de votre appareil est une image déjà interprétée par votre appareil, même si vous shootez en RAW.

LES LOGICIELS DE POST TRAITEMENT PHOTO

Il existe différents logiciels pour post traiter, le combo plus populaire est Lightroom + Photoshop.

Vous pouvez en apprendre plus sur les différents logiciels sur cet article.

Voici cependant une très rapide comparaison de Lightroom et CaptureOne.

Lightroom

12€/mois avec Photoshop

Captureone

229€ la licence ou 169€/an

Pour notre part, nous sommes tombés amoureux de Capture One, certes son prix est plus élevé mais il permet une gestion de la colorimétrie bien plus poussée que Lightroom, nous gardons cependant Adobe Photoshop pour la correction de peau ou la suppression d’éléments sur la photo. (A noter que celui-ci fonctionne parfaitement avec CaptureOne)

Au départ du post traitement il va falloir imaginer le rendu que l’on souhaite donner à notre image et traiter en conséquence (ou essayez des choses prédéfinies pour trouver votre inspiration, les fameux presets… 🙂 ). Pour ça nous avons une multitude de paramètres sur lesquels nous pouvons agir.

La liste des principaux paramètres :

      • Exposition
      • Balance des blancs (rend une image chaude ou froide)
      • Teinte
      • Contraste
      • Niveau de détails dans l’image
      • Gérer l’intensité des hautes lumières
      • ‘Éclaircir’ les ombres
      • Saturation des couleurs
      • Luminosité globale de l’image
      • Et plein d’autres !

Avec tous ces paramètres l’image se retrouve exposée comme souhaité cependant il reste à créer le style de notre image, travailler sa palette de couleur comme le ferait un peintre, et c’est là que la magie peut se créer ! (… ou pas ! Ça demande beaucoup de travail et des années avant de former ses yeux, trouver son style, les couleurs que l’on trouve justes, belles, harmonieuses, respecter une belle colorimétrie de peau…).

Le travail de la colorimétrie se comprend rapidement mais le maitriser est l’affaire de nombreuses années et de beaucoup de travail.

Une fois convaincu(e) de son travail de colorimétrie et du rendu, il est possible de l’appliquer sur une série d’images en l’adaptant à chaque situation. Bien entendu il est possible de l’enregistrer pour s’en resservir plus tard.

Techniques de post traitement

Petit chapitre pour vous présenter deux techniques connues qui amélioreront le rendu de vos photographie une fois maitrisé !

Le Dodge & Burn

Une des techniques importantes à connaitre et généralement utilisé en photographie de portrait (mais pas que!) et communément appliquée sous Photoshop est appelé le « Dodge and Burn ». Elle permet d’homogénéiser la luminosité de certaines zones pour donner plus volume et du contraste au sujet.

Découvrez les bases dans cette vidéo de Quentin Décaillet :

La séparation de fréquence

Cette technique consiste à créer deux calques, un pour la couleur et luminosité et un autre pour la texture. C’est très pratique pour, par exemple, retirer un bouton en touchant uniquement à la texture, les détails de la peau seront conservés !

Pour ne pas changer, une autre vidéo de Quentin Décaillet sur le sujet :

EXEMPLE DE PROCESSUS DE TRAVAIL

Nous allons prendre dans notre exemple un reportage de mariage, une fois l’importation des images terminée, il est possible de réaliser son processus de travail comme ceci :

  1. Triez les photographies en leur attribuant une note de 0 à 5. Il est selon nous toujours important de privilégier la qualité à la quantité, donc n’ayez pas peur d’être exigeant lors de la notation !
  2. Gardez un nombre de photographies suffisantes pour raconter l’histoire du mariage ou selon le besoin du client en piochant dans les meilleurs notes, puis dans les moins bonnes si besoin
  3. Post traitez les images d’une même série en vous focalisant principalement sur l’exposition globale de l’image et les couleurs, ensuite dupliquer les paramètres sur les autres photos de la série
  4. Faites une pause si ce n’est pas déjà fait !
  5. Revenez sur l’ensemble de vos images et peaufinez si vous le souhaitez mais restreignez vous sur le temps passé, restez rentable !
  6. Sur vos images coup de cœur, prenez le temps de travailler la peau, corriger des détails: dodge and burn, séparation de fréquence…
  7. Revalidez vos images et la cohérence du reportage

Bien entendu pour un processus de travail sur une prestation de type portrait, chaque photo sera travaillée et peaufinée intégralement.

Annabelle portrait avantPortrait femme hotel dieu
seance couple mariageaprès mariage

CONSEILS POUR LA POST PRODUCTION

LE conseil à retirer de cet article: Pensez couleur, couleur, couleur et ensuite le reste !

Nous sommes assaillis d’images, d’autant plus si vous êtes sur les réseaux sociaux. Ce qui fait que notre œil va accorder de l’attention à une image c’est avant tout la l’harmonie globale de la masse des couleurs, c’est la toute 1ière chose qu’il perçoit, avant d’y voir des formes, des textures… !

Si vous n’avez que peu de temps à accorder à la post production, alors travaillez les couleurs, c’est cet éléments qui va faire la plus grande différence !

J’ai eu la chance d’assister à la formidable formation de Julien Appruzzese depuis les studios d’Empara qui m’a permis d’en tirer des points importants à avoir en considération lorsque l’on travaille une image :

      • Travaillez avec un raisonnement analytique.
      • N’hésitez pas à travailler par dichotomie pour trouver la » juste » valeur d’un paramètre
      • Faites des petites pauses lorsque vous travaillez plusieurs dizaines de minutes sur une image. Ça vous permettra de faire un « reset » sur la manière dont vos yeux perçoivent votre image.
      • Ne faites pas d’immenses modifications sur chaque paramètres : C’est l’accumulation de petits détails et d’ajustements qui vont faire que votre image va se transformer et vous plaire !
      • Zoomer / dézoomer, changer le fond de visualiseur de votre image va vous permettre de prendre du recul sur votre travail en cours
      • Comparez avant / après et validez que vous n’allez pas dans l’excès

Post Production : Aller plus loin

Dans cet article, nous avons modestement et seulement résumé des notions complexes, mais il est possible de creuser le sujet grâce à de très bon articles et vidéos d’autres professionnels:

Laisser un commentaire

La post production en photo